Jeudi 25 Mai 2017

Afrique du Sud : Athi-Patra Ruga, le trauma en habit de lumière

Afrique du Sud : Athi-Patra Ruga, le trauma en habit de lumière
(Le Monde 13/05/17)
Athi-Patra Ruga.

Dans un pays toujours marqué par la ségrégation raciale et une démocratisation décevante, le jeune artiste s’élève contre la violence et tous les stéréotypes.
Athi-Patra Ruga a l’enthousiasme communicatif. Dans son atelier du Cap, encombré de babioles et autres colifichets, le jeune artiste sud-africain parle avec chaleur de ses œuvres. Avec humour aussi, et juste ce qu’il faut de folie queer. Mais derrière les ors et le glamour qui imprègnent ses œuvres, pointe la noirceur d’une génération désenchantée.

Né en 1984, dix ans avant l’avènement de Nelson Mandela à la tête du pays, Athi-Patra Ruga questionne l’idéal d’une société arc-en-ciel, en se référant à une autre utopie, celle d’Azania, Arcadie aux couleurs tropicales peuplée de personnages mutants. « Quand je pense à l’Arcadie, je pense d’emblée à ce qui manque », glisse-t-il, en ajoutant : « On nous a bassiné avec une histoire qu’on nous a livrée toute cuite. Mais ce qu’on voit, c’est que l’exercice de la démocratie n’a pas marché. »

Commentaires facebook