Dimanche 25 Février 2018

Dans le monde

(AFP)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu doit être interrogé vendredi dans deux affaires de corruption présumée pour lesquelles il sera entendu comme suspect et comme témoin, ont indiqué dimanche des médias.

La police, qui a interrogé M. Netanyahu à sept reprises depuis début 2017, avait recommandé le 13 février son inculpation pour corruption, fraudes et abus de confiance dans deux autres dossiers.

Interrogé par l'AFP, un porte-parole de la police n'a pas été en mesure de confirmer que le Premier ministre serait interrogé vendredi.

(AFP)

Un séisme de magnitude 7,5 a frappé la Papouasie-Nouvelle-Guinée dans la nuit de dimanche à lundi, mais aucune alerte au tsunami n'a été émise, a annoncé l'institut américain de géophysique, l'USGS.

L'épicentre est situé à 90 km au sud de Porgera, dans la province d'Enga, et à 35 km de profondeur.

Selon l'USGS, la région touchée abrite "un mélange de constructions à la fois vulnérables et résistantes aux tremblements de terre".

(AFP)

La Turquie a réclamé dimanche l'extradition d'un des plus importants responsables de la minorité kurde syrienne, arrêté à la demande d'Ankara la veille en République tchèque, sur fond d'opération militaire turque contre une milice kurde dans le nord de la Syrie.

Qualifié par Ankara de "chef d'un groupe terroriste", Saleh Muslim a été interpellé samedi soir dans un hôtel de¨Prague, ont déclaré les autorités tchèques et turques.

(AFP)

Des milliers de Moscovites, parmi lesquels des figures de l'opposition, ont défilé dimanche à Moscou pour rendre hommage à l'opposant Boris Nemtsov, assassiné il y a trois ans au pied du Kremlin, a constaté une journaliste de l'AFP.

Les participants à cette marche autorisée, qui a eu lieu à moins d'un mois de la présidentielle russe, portaient des portraits de Nemtsov et des fleurs et brandissaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire "Je n'ai pas peur" et "Nous nous souvenons, nous ne pardonnerons pas".

(AFP)

Xi Jinping, qui dirige la Chine d'une main de fer depuis plus de cinq ans, devrait pouvoir se maintenir à la tête du géant asiatique autant qu'il lui plaira: le Parti communiste chinois (PCC) a fait savoir dimanche qu'il voulait lever la limite de deux mandats présidentiels dans la constitution.

(AFP)

Un ex-ministre iranien des Renseignements a critiqué dimanche la gestion de l'affaire de la mort en prison d'un écologiste accusé d'espionnage, réclamant que le dossier soit traité par un "service compétent".

Les propos de M. Younessi constituent une rare illustration de la guerre feutrée entre les différents services de Renseignement iraniens qui agissent de manière indépendante les uns des autres.

(AFP)

Le pape François a lancé dimanche "un appel pressant pour que cesse immédiatement la violence" pour permettre notamment l'acheminement d'aide humanitaire en Syrie, en particulier dans le fief rebelle de la Ghouta orientale visé par des frappes aériennes du régime syrien.

"J'adresse un appel pressant pour que cesse immédiatement la violence, que soit donné accès à des aides humanitaires - de la nourriture et des médicaments- et que soient évacués les blessés et les malades", a déclaré le pape sur la place Saint Pierre de Rome, juste après la prière de l'Angelus.

(AFP)

Des responsables chrétiens ont pris dimanche la rare décision de fermer l'église du Saint-Sépulcre à Jérusalem, site du tombeau du Christ selon la tradition, pour protester contre des mesures fiscales israéliennes.

La fermeture de l'église, annoncée par ces responsables religieux lors d'une conférence de presse, a débuté aux environ de midi (10H00 GMT). Sa durée n'a pas été clairement établie dans l'immédiat.

(AFP)

Les forces du régime syrien combattent dimanche les rebelles de la Ghouta orientale, où leurs bombardements aériens se poursuivent malgré une résolution de l'ONU réclamant une trêve "sans délai" après la mort de plus de 500 civils en une semaine.

(AFP)

Le Parti communiste chinois (PCC) s'est prononcé en faveur de la levée de la limite constitutionnelle de deux mandats pour le président de la République populaire, a annoncé dimanche un média d'Etat, ouvrant la voie à un maintien au pouvoir de l'actuel dirigeant Xi Jinping.

(AFP)

La Corée du Nord a présenté dimanche les dernières sanctions unilatérales américaines annoncées vendredi comme un "acte de guerre", selon un communiqué diffusé par l'agence nord-coréenne KCNA.

Le président américain, Donald Trump, a annoncé vendredi de nouvelles mesures visant à isoler encore plus la Corée du Nord en raison de ses programmes nucléaire et balistique, parlant des "sanctions les plus lourdes jamais imposées contre un pays".

(AFP)

Les raids aériens du régime syrien se poursuivent dimanche dans la Ghouta orientale au lendemain du vote d'une résolution par le Conseil de sécurité de l'ONU réclamant une trêve "sans délai" dans ce fief rebelle assiégé, a indiqué une ONG.

"Les raids ont repris dimanche matin, avec deux frappes contre le secteur de Chifouniya, à la périphérie de Douma", la grande ville de la Ghouta orientale, a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

(AFP)

Les opérations de vote ont débuté dimanche au Cambodge pour des sénatoriales qualifiées de "farce" par l'opposition, trois mois après la dissolution de son principal parti par la Cour suprême.

L'élection au scrutin indirect des sénateurs ne passionne pas les Cambodgiens, notamment car cette assemblée est considérée comme une chambre d'enregistrement sans pouvoir.

Mais ce scrutin qui devrait être remporté par Hun Sen, qui dirige le Cambodge depuis 1985, est vu comme un prélude aux législatives prévues en juillet.

(AFP)

Le général nord-coréen Kim Yong Chol et la fille de Donald Trump, Ivanka, ont assisté dimanche à la cérémonie de clôture des jeux Olympiques, ultime illustration des "Jeux de la paix" mis en avant par Séoul, toutefois précédée par de nouvelles joutes verbales entre Washington et Pyongyang.

Selon des images de la zone VIP du stade olympique, le président sud-coréen Moon Jae-in a serré la main d'Ivanka Trump et peu après celle du général Kim Yong Chol, assis une rangée derrière la fille du président américain.

(AFP)

Silvio Berlusconi s'est fait une réputation dans le monde pour son goût très prononcé pour les belles femmes, sa propension à gaffer et ses innombrables tracas avec la justice italienne.

- Silvio et les femmes -

Deux ex-épouses, une fiancée qui a pratiquement un demi-siècle de moins que lui et tant d'autres: Silvio Berlusconi ne se sera privé de rien dans ce domaine.

"Je suis une personne joyeuse, j'aime la vie et j'aime les femmes", a-t-il déclaré.

(AFP)

Silvio Berlusconi, dont l'histoire des 25 dernières années se confond avec celle de l'Italie, est un éternel revenant qui, à 81 ans, retrouve le devant de la scène après avoir pourtant été enterré politiquement un nombre incalculable de fois.

"Berlusconi a 12 ou 13 vies, c'est un chat au carré", a récemment reconnu Matteo Renzi, le chef du Parti démocrate (PD, gauche).

(AFP)

L'archevêque de Guatemala, Mgr Oscar Julio Vian Morales, 70 ans, figure médiatique et critique sévère du président Jimmy Morales, est décédé samedi d'un cancer, ont annoncé les évêques Antonio Martinez et José Cayetano.

"Nous déplorons le décès de Monseigneur Oscar Julio Vian Morales", ont écrit les deux évêques qui avaient fait part, vendredi dans une lettre, de la maladie de l'archevêque.

Le gouvernement du Guatemala a exprimé "ses plus sincères condoléances" et déclaré trois jours de deuil national.

(AFP)

Les voitures et les bus à impériale miniatures, les peluches tout comme les oreillers sur le lit sont méticuleusement rangés en rangs impeccables, mais Matej Hosek, les sourcils froncés, ne cesse d'inspecter sa chambre, à la recherche d'éventuels défauts.

L'oeil satisfait, il déplace d'un millimètre une voiture puis ouvre un dossier contenant des dizaines de cartes et plans qu'il a dessinés, dans le cadre de sa lutte contre son trouble.

(AFP)

Le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel s'entretiendront dimanche avec le président russe Vladimir Poutine sur l'application de la trêve en Syrie, a annoncé l'Elysée dans un communiqué dimanche.

(AFP)

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a déclaré samedi que s'il croisait son homologue américain Donald Trump lors du sommet des Amériques en avril au Pérou, il aimerait lui serrer la main et le saluer "avec respect".

"Si l'occasion se présente (...) de serrer la main de Donald Trump et le saluer avec respect, je la saisirai, pourvu qu'on me donne cette opportunité", a commenté Nicolas Maduro au cours d'un entretien avec le documentariste chilien Marco Enriquez Ominami, diffusé par la télévision publique VTV.

(AFP)

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté à l'unanimité une résolution réclamant "sans délai" un cessez-le-feu humanitaire d'un mois en Syrie, alors que plus de 500 civils, dont une centaine d'enfants, ont été tués en sept jours de frappes du régime syrien sur le fief rebelle de la Ghouta orientale.

Le texte adopté samedi, maintes fois amendé, "réclame que toutes les parties cessent les hostilités sans délai pour au moins trente jours consécutifs en Syrie pour une pause humanitaire durable".

(AFP)

Montrés du doigt après le carnage au fusil d'assaut qui a fait 17 morts dans un lycée de Floride, les fabricants d'armes américains, déjà en situation financière difficile, subissent désormais la défiance de grandes entreprises qui ont commencé à s'en distancer.

Sous la pression populaire exprimée sur les réseaux sociaux, les loueurs de voitures Hertz et Enterprise (Alamo, National), les assureurs Metlife et Chubb, et la société de sécurité informatique Symantec ne veulent plus être associés à la NRA, le puissant lobby des armes.

(AFP)

La police israélienne a annoncé avoir arrêté samedi deux hommes, dont un armé, qui auraient menacé via les réseaux sociaux de perturber une manifestation de solidarité avec des milliers de migrants africains qu'Israël se prépare à expulser.

Selon un communiqué de la police, les deux hommes "ont été arrêtés pour être interrogés" à propos d'un message publié sur Facebook appelant à une contre-manifestation violente samedi soir, alors qu'un rassemblement avait lieu à Tel-Aviv pour protester contre l'application d'une nouvelle politique migratoire controversée.

(AFP)

Le festival du film de Berlin a mis samedi les femmes à l'honneur en décernant notamment son Ours d'or à la réalisatrice roumaine Adina Pintilie, au terme d'une édition très marquée par la polémique #MeToo.

A mi-chemin entre fiction et documentaire, son film "Touch me not" est une exploration sur l'intimité et la sexualité, à travers trois personnages confrontés à des blocages dans leur vie personnelle.

(AFP)

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté samedi à l'unanimité une résolution réclamant "sans délai" un cessez-le-feu humanitaire d'un mois en Syrie, après quinze jours d'atermoiements notamment de Moscou.

Le texte adopté, maintes fois amendé, "réclame que toutes les parties cessent les hostilités sans délai pour au moins trente jours consécutifs en Syrie pour une pause humanitaire durable".

L'objectif est "de permettre la livraison régulière d'aide humanitaire, de services et l'évacuation médicale des malades et blessés les plus graves".

(AFP)

La Berlinale a surpris samedi soir en décernant son Ours d'or à "Touch me not" de la réalisatrice roumaine Adina Pintilie, une exploration à mi-chemin entre fiction et documentaire sur l'intimité et la sexualité, après une édition marquée par les débats sur la place des femmes dans le 7e art.

Le jury a également récompensé une autre femme, la Polonaise Malgorzata Szumowska, qui a reçu le Grand prix du jury pour son film "Twarz" ("Mug") sur un jeune homme défiguré après un grave accident.

(AFP)

Le pape a reçu samedi au Vatican les proches d'Asia Bibi, une chrétienne pakistanaise condamnée à mort pour blasphème, ainsi qu'une jeune Nigériane victime de Boko Aram, qui ont témoigné en soirée devant le Colisée de Rome illuminé pour l'occasion en rouge.

"Je pense très souvent à ta mère et je prie pour elle", a assuré le pape François en embrassant Eisham, l'une des filles d'Asia Bibi, qui rencontrait le souverain pontife pour la deuxième fois, en compagnie de son père Ashiq Masiq, a rapporté la fondation Aide à l'Eglise en détresse.

(AFP)

Le Wydad de Casablanca s'est adjugé la première Supercoupe d'Afrique de son histoire en s'imposant, samedi, face au TP Mazembe (1-0) au terme d'un match où l'arbitrage vidéo a été utilisé pour la première fois sur le continent.

L'ancien milieu de Nancy Amine Tighazoui est le héros du match côté marocain avec l'unique but de la rencontre sur une merveille de coup franc (83e).

Un peu avant, à la 58e minute d'une rencontre accrochée, un autre événement a eu lieu: l'assistance-vidéo à l'arbitrage, controversé en Europe, a été utilisé pour la première fois en Afrique.

(AFP)

L'Italie a été parcourue de manifestations politiques parfois tendues samedi, à une semaine des législatives du 4 mars, avec une démonstration de force de Matteo Salvini (extrême droite) à Milan et des milliers de manifestants antifascistes à Rome.

Le ministère italien de l'Intérieur a recensé 119 rassemblements de tailles diverses dans 30 provinces et a annoncé avoir mobilisé 5.000 policiers dans tout le pays pour assurer l'ordre, la plupart dans la capitale.

(AFP)

Des milliers de manifestants défilaient samedi après-midi à Rome contre le fascisme à l'appel de la gauche, tandis que Matteo Salvini, principal candidat d'extrême droite pour les législatives du 4 mars, réunissait plus de 15.000 personnes à Milan, ont constaté des journalistes de l'AFP.

A Rome, le défilé antifasciste a démarré dans le calme et sous une petite pluie froide, avec une marée de drapeaux rouges et verts de syndicats, a l'appel l'association nationale des partisans de l'Italie.

(AFP)

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté samedi à l'unanimité une résolution réclamant "sans délai" un cessez-le-feu humanitaire d'un mois en Syrie, alors que plus de 500 civils, dont une centaine d'enfants, ont été tués en sept jours de frappes du régime syrien sur le fief rebelle de la Ghouta orientale.

Le texte adopté, maintes fois amendé, "réclame que toutes les parties cessent les hostilités sans délai pour au moins trente jours consécutifs en Syrie pour une pause humanitaire durable".

(AFP)

Quatre attentats, dont trois revendiqués par les talibans, ont visé samedi les forces gouvernementales afghanes faisant au moins 23 morts et plus d'une vingtaine de blessés, un mois après une série d'attaques sanglantes qui avait particulièrement ciblé les civils.

Base militaire, siège de la police et QG des services de renseignements afghans (NDS) ont été tour à tour frappés par des assaillants ou des attentats-suicide, à Kaboul et en province en l'espace de quelques heures.

(AFP)

L'aviation et l'artillerie du régime ont de nouveau ciblé samedi la Ghouta, tuant trois civils, après des bombardements nocturnes intenses qui ont provoqué de nombreux incendies dans ce fief rebelle proche de Damas, a indiqué une ONG.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), l'aviation russe a participé aux raids du régime dans cette vaste région assiégée depuis 2013. Mais Moscou a démenti son implication.

(AFP)

Des partis en plein essor, des groupuscules toujours plus actifs: l'extrême droite a le vent en poupe en Italie, portée par les tensions autour des migrants et un engagement sur le terrain auprès de populations qui se sentent abandonnées.

La nuit tombe sur la place Vittorio, dans le quartier multiethnique Esquilino de Rome. Une cinquantaine d'hommes agitent des drapeaux italiens, mais aussi un autre, rouge vif frappé d'une tortue noire. Ils déploient en silence une banderole: "Viols, vols, violences, assez de dégradations".

(AFP)

Au moins 18 soldats ont été tués dans une attaque par des talibans samedi d'une base militaire à Farah, dans l'ouest de l'Afghanistan, quatrième attentat de la matinée contre des objectifs gouvernementaux afghans, a rapporté le ministère de la Défense.

"Un nombre important d'insurgés a attaqué la base de Bala Buluk (dans la province de) Farah. Malheureusement, nous avons perdu 18 soldats et deux autres ont été blessés", a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère de la Défense, le général Daulat Waziri, en annonçant l'envoi de renforts sur place.